Tag : Gracie

La Province étend les programmes de sécurité au travail aux écoles

first_imgLes élèves des écoles de la Nouvelle-Écosse en sauront bientôt davantage sur la manière de prévenir les accidents du travail grâce à un nouveau programme basé sur un projet pilote réussi. Le programme, qui porte sur l’importance de la santé et de la sécurité au travail, a été mis à l’essai auprès de 330 élèves de 9e année de partout dans la province durant la dernière année scolaire. Leurs enseignants, travaillant dans les conseils scolaires régionaux Tri County, Cape Breton-Victoria, Halifax, South Shore et Annapolis Valley, ont rencontré aujourd’hui 13 mai le personnel du ministère de l’Éducation pour parler des avantages du programme et convenir, au besoin, des révisions nécessaires. Le programme sera lancé dans toutes les écoles au cours de la prochaine année scolaire. « Nous sommes résolus à créer de bons emplois dans la province, de dire Marilyn More, ministre de l’Éducation et ministre du Travail et du Développement de la main-d’œuvre, et de bons emplois existent dans des milieux de travail sécuritaires. En enseignant aux jeunes gens leurs droits à titre de travailleurs, nous encourageons les discussions et les dialogues ouverts nécessaires pour créer des milieux de travail plus sécuritaires. » Le ministère de l’Éducation, celui du Travail et du Développement de la main-d’œuvre et la Commission d’indemnisation des accidentés du travail ont élaboré le programme de huit heures d’enseignement en classe qui fera partie du cours obligatoire de 9e année intitulé Développement personnel et social. « Mes élèves peuvent maintenant repérer un danger pour la santé lorsqu’ils en voient un et ils comprennent les conséquences de ne rien dire à ce sujet, souligne John Helle qui enseigne à l’école secondaire de premier cycle Malcolm Munroe. Mes élèves m’ont dit qu’ils expriment plus souvent leurs préoccupations dans le cadre de leurs emplois à temps partiel et j’espère que ces compétences importantes leur serviront tout au long de leurs carrières. » Comme c’est aussi le cas dans bien d’autres provinces, le nombre de jeunes gens qui font leur entrée sur le marché du travail va en augmentant. Selon Statistique Canada, 62 700 Néo-Écossais de 15 à 24 ans font partie de la population active. En 2009, près de 1000 travailleurs de moins de 24 ans ont perdu des heures de travail à cause de blessures professionnelles. « Il n’y a rien de plus important pour les parents que la sécurité de leur fils ou de leur fille, de dire Mme More. Le nombre de blessures professionnelles chez les jeunes est inacceptable et je suis heureuse de savoir que tous les élèves de 9e année de la province seront mieux sensibilisés à ce sujet et posséderont ces compétences importantes au moment d’entrer sur le marché du travail. »last_img read more